ZOOM sur comment préserver sa peau au soleil

Les vacances sont lancées, le soleil et la chaleur sont maintenant arrivés. Le soleil est à la fois indispensable et vital pour notre corps et notre psychisme. Cependant, une exposition intense et prolongée de la peau au soleil peut avoir des conséquences très néfastes pour la santé. 

Avant toute chose, parlons du soleil et de ses rayons

Le soleil envoie un rayonnement composé d’une multitudes de radiations électromagnétiques, mesurées en longueurs d’ondes, composant le spectre solaire. Celui-ci se décompose en plusieurs tranches d’une plus ou moins grande portée allant des rayons gamma, rayons X , ultraviolets (UV), lumière visible, infrarouges (IR), micro-ondes jusqu’aux ondes radio.

La lumière que nous percevons n’est qu’une petite partie du spectre solaire qui s’étend de 380 à 780 nm et qui est visible à l’œil nu. Les rayons qui arrivent sur terre sont :

  • les rayons infrarouges, de grandes longueurs d’ondes, qui sont donc de faible intensité (remarque : l’énergie d’une radiation est inversement proportionnelle à sa longueur d’onde). Ils ne sont pas visibles à l’œil nu mais sont perçus par une sensation de chaleur sur notre peau. A la plage, les infrarouges sont particulièrement présents et pénètrent plus profondément dans l’épiderme.
  • les ultraviolets sont des rayons de courtes longueurs d’ondes dotés d’une forte énergie. Les rayons ultraviolets du soleil sont filtrés par la couche d’ozone située entre 20 et 40km de la surface terrestre et se composent de 3 types d’ondes :
    • Les UV C sont les rayons les plus courts (100 à 280 nm), mortels pour l’homme et toute forme de vie à cause de leur très grande intensité. Ils sont absorbés par la couche d’ozone.
    • Les UV B sont partiellement arrêtés par la couche d’ozone et représentent 5% des UV qui atteignent la surface de la terre. Leur longueur d’onde est moyenne (290 à 320 nm) et pénètre les couches superficielles de la peau (l’épiderme). Ils provoquent des coups de soleil et le vieillissement de la peau.
    • Les UV A, sont les rayons ultraviolets les plus longs (320–400 nm), les moins filtrés par la couche d’ozone et représentent 95% des rayons UV. Ce sont des rayons qui sont perçus par l’œil humain et qui pénètrent le plus en profondeur les couches de la peau. Les UV A vont jusqu’au derme et endommagent les fibres de collagènes de la peau. Ils accélèrent le vieillissement de la peau et sont en partie responsables des cancers de la peau.

 

 

Remarque : la couche d'ozone arrête les radiations les plus meurtrières comme les rayons cosmiques, les rayons gamma ou les UVC. Elle est essentielle à notre survie. Sans elle, il n’y aurait pas de vie possible sur terre. La pollution, les gazs à effet de serre et le réchauffement climatique sont des causes majeures de la diminution et même de la disparition de la couche d’ozone avec des apparitions de trous.

L’intensité des rayons du soleil peuvent se trouver modifiés à cause de certains facteurs :

  • Les saisons
    En été, le soleil est le plus haut dans le ciel, ses rayons arrivent droit sur le sol et se concentrent sur une petite surface. C’est pour cette raison que le soleil chauffe plus et est plus intense en été.
    A l’inverse, en hiver le soleil est moins haut, ses rayons sont plus obliques et se dispersent sur une plus grande surface d’où une sensation de chaleur moins importante.
  • La latitude et l'altitude
    L’intensité du soleil est, par exemple, plus forte sous les tropiques.
    Plus nous nous trouvons en altitude, plus les quantités d’UV sont importants. On estime que tous les 300 mètres, la quantité d’UV augmente de 4%.
  • Les heures de la journée
    En été de 11h à 14h, le soleil est à son zénith, c’est à ce moment que la quantité d’UV est la plus grande. Avant ou après cet horaire, les rayons étant légèrement plus obliques, l’énergie solaire est moins forte. D’où l’importance d’éviter de s’exposer durant cette période.
  • Les différents types de sol
    Les sols où la végétation est la plus fournie absorbe 90% des rayons du soleil, à l’inverse les sols les plus clairs ont une réflexion solaire beaucoup plus importante. Par exemple, le sable réfléchit 20% des UV et la neige 85% ! 

  • Les nuages, la poussière, la fumée et la pollution
    Les nuages filtrent 5 à 10% des UV, mais ne protègent en aucun cas des effets des UV. La poussière et la fumée diminuent plus ou moins les rayons du soleil. Cependant concernant la pollution, on remarque une synergie négative entre pollution et UV pour la peau. En effet la pollution altère les vertus protectrices de la peau et la rend plus sensible. En cause, l’ozone qui oxyde le sébum et les particules fines qui se logent dans les pores de la peau. Elle est donc moins protégée contre les impacts néfastes des UV.

Le soleil et ses effets bénéfiques

C’est bon pour le moral

La lumière du soleil déclenche la libération d’hormones comme l’endorphine qui permet de ressentir une sensation de bien-être, de lutter contre les dépressions saisonnières et permet le relâchement musculaire.

Le soleil permet aussi de réguler notre organisme et en particulier notre appétit ainsi que notre cycle du sommeil.

En colorant notre peau, il nous donne bonne mine : cela participe à une meilleure estime de soi et à notre bonheur.

Le soleil est un élément essentiel pour votre organisme

Les UV B du soleil permettent au bout de quelques minutes (environ 15 minutes 3 fois par semaine) de fabriquer de la vitamine D. On estime que 90 à 95% de la vitamine D présente dans notre organisme provient du soleil.
La vitamine D est indispensable pour le passage du calcium du sang à l’intestin et donne ainsi de la solidité à nos dents et nos os.

Pour des raisons géographiques, les habitants du nord de la France sont plus souvent carencés en vitamine D, en particulier en hiver, dû au manque de luminosité.

La vitamine D a aussi pour vertu de booster nos défenses immunitaires.

Comment votre peau réagit au soleil

Les fonctions des différentes couches de la peau lors d'une exposition au soleil

Petit rappel, dans notre précédent article de blog, nous vous avions expliqué la constitution de la peau en 3 couches dont la couche la plus extérieure : l’épiderme. (pour en savoir plus sur la composition de votre peau, rendez-vous sur notre blog : https://www.atelierpopulaire.fr/blogs/infos/zoom-exfoliation-de-la-peau-pourquoi-est-ce-important ).
C’est l’épiderme qui agit comme une barrière protectrice naturelle contre le soleil. Si les rayons ultraviolets du soleil agressent de manière trop importante votre peau, il est possible que votre épiderme s’en trouve modifié. Les défenses de la peau contre les UV se situent à trois niveaux de l’épiderme :

  • dans le film hydro-lipidique
    Cette couche contient de l’acide uronique : une molécule contenue dans la sueur permettant de filtrer l’absorption des UV B. 
  • dans la couche cornée
    Cette barrière permet de réfléchir les rayons du soleil qui touchent la peau en diffractant ou en absorbant une partie importante des rayonnements du soleil. Lors des expositions, la couche cornée a tendance à devenir plus épaisse afin de protéger la peau de l’apparition de coup de soleil par exemple.
  • dans la barrière mélanique
    L’épiderme contient des mélanocytes qui sont des cellules dont la fonction est de produire des pigments : la mélanine. Elle possède une structure chimique complexe responsable de la pigmentation de la peau, des poils et des yeux. Son rôle est d’être la barrière la plus importante et la plus efficace contre les rayons du soleil, en absorbant et en réfléchissant plus de 90% des UV qui ont franchi la couche cornée. La mélanine, activée par les UV A, permet à la peau d’être colorée et bronzée grâce à une stimulation de la mélanogène.
    Nous ne sommes pas tous égaux en ce qui concerne la nature de la mélanine, car elle dépend de notre programme génétique. Au cours de notre vieillissement, les pigments de mélanine perdent progressivement leur propriété.
    Malgré la protection qu’offre la mélanine et la couche cornée de la peau, une partie des UV A vont pénétrer le derme. L’importance de la pénétration des rayons du soleil dans la peau dépend surtout de la longueur d’onde qui est comprise entre 20 et 400 nanomètres.

    Remarque : En ce qui concerne les longueurs d’ondes du soleil, plus celles-ci sont longues, plus elles pénètrent en profondeur dans la peau (UV A).

    La chevelure est aussi une protection du cuir chevelu contre les rayons du soleil.

Les effets du soleil sur la peau

Les effets à court terme d’une exposition au soleil

Les effets immédiats

  • Phénomène de chaleur
    Cette action est due aux rayons infrarouges du soleil qui provoquent une vasodilatation dermique ayant pour conséquence de créer une rougeur. Celle-ci augmente la température cutanée qui crée une sensation de chaleur déclenchant la fonction thermorégulatrice de la peau et se traduisant par la sudation.

  • Phénomène de pigmentation de peau
    Une légère coloration de la peau est due à l’oxydation de la mélanine après une première exposition au soleil. Ce sont les UV A et la lumière visible qui sont à l’origine de cette pigmentation. A noter que ce n’est en aucun cas une réaction protectrice de la part de la peau.

Les effets retardés

  • Coup de soleil 
    Le coup de soleil est une réaction inflammatoire qui se traduit par un érythème. Ce qui signifie qu’une petite petite dose de rayonnement UV, entraîne l'apparition d'une irritation localisée ou diffuse, au bout de quelques heures après exposition
    Cette irritation peut se développer encore 24h après exposition. Après 24h, on observe que les cellules de l’épiderme touchées par le coup de soleil ont des lésions au niveau de leurs membranes et de leurs noyaux.

On distingue 4 degrés d'intensité à un coup de soleil :
       - premier degré : érythème ou rougeur pâle de la peau
       - deuxième degré : la coloration de la peau est rouge vive
       - troisième degré : douleur
       - quatrième degré : apparition de cloques et potentiels maux de tête, fièvre
Il ne suffit que de 20 minutes d’exposition au moment où le soleil est à son zénith pour voir apparaître les premières rougeurs, signes d’irritation de la peau.

  • Épaississement de la couche cornée
    Cette augmentation de la couche cornée est une réaction naturelle de la peau aux agressions des rayons du soleil. Elle permet d'éliminer environ 70% des UVB. Cet épaississement a lieu lors des 24 premières heures d’ensoleillement.
    Une des autres conséquences de l’épaississement de la couche cornée est la “disparition” des boutons. En effet, ils sont cachés sous celle-ci. Mais en s’épaississant elle bouche les pores et empêche l’écoulement du sébum. Les boutons réapparaîtront au bout de 21 jours, après votre dernière exposition au soleil, temps nécessaire au renouvellement cellulaire de la peau.
  • Bronzage
    Le bronzage est une pigmentation de la peau dû à une augmentation de la quantité de mélanine suite à l’exposition de la peau aux UV. La coloration de la peau est en majorité due aux UV B et a pour conséquence d’activer la synthèse de mélanine. Le bronzage apparaît en règle générale après une exposition au soleil pendant 48h à 20 jours consécutifs. Cette pigmentation de la peau, recherchée par la plupart d’entre nous, est en réalité un mécanisme d'autodéfense de la peau contre les rayons du soleil.
     
  • Les effets négatifs du soleil sur la peau
    Le soleil peut créer des troubles cutanés temporaires ou mêmes permanents comme : 
          - Troubles de la pigmentation de la peau (mélasma, lentigos)
          - Maladies de peau aggravées par le soleil (acné, rosacée, herpès…)          - Intolérances cutanées au soleil

Remarque : certaines molécules sont photosensibilisantes et peuvent provoquer des réactions cutanées lors d’une exposition au soleil. C’est notamment le cas avec certains médicaments et certaines huiles essentielles comme les agrumes.

Les effets à long terme d’une exposition au soleil

Ce sont malheureusement des effets toujours négatifs pour votre corps.

  • Photovieillissement
    C’est le vieillissement provoqué par le soleil et non par l'âge avec  l’altération de la peau au niveau des zones du corps qui ont été le plus exposées. Ce sont les UVA qui pénètrent en profondeur jusqu’au derme et qui sont responsables des altérations.

  • Vieillissement de la peau
    Il est dû à un excès d’exposition aux UV A et B. La succession de coup de soleil peut provoquer des lésions des cellules, des tissus de l’épiderme et accélère la perte de l’élasticité de la peau, ainsi que l'apparition de rides.

  • Cancers de la peau
    Il en existe deux types et sont provoqués par les UV B :

       - Les carcinomes : plus ou moins dangereux, qui sont dus aux expositions cumulées quotidiennes de votre peau depuis le plus jeune âge.

       - Les mélanomes : les plus dangereux car produisent des métastases, dus à des expositions intenses et de courtes durées de votre peau au soleil.

Pas tous égaux sous le soleil

    Il est propre à chaque individu, directement lié à notre patrimoine génétique et nous le consommons tout au long de notre vie. Du fait de nos modes de vie, on estime qu’à l'âge de 20 ans, 50% de notre capital soleil est consommé.

    La capacité de protection du soleil de notre peau est liée à différents éléments reliés à notre phototype : notre couleur de cheveux, d’yeux ou encore la présence de tâches de rousseur. Le phototype permet de classer les individus selon la réaction de leur peau lors d'une exposition solaire.

    Comment bien protéger sa peau 

    Utiliser des protections matérielles

    Se protéger à l’aide de vêtements permet de filtrer les UV et d’éviter qu’ils atteignent la peau. L’été, il est fortement conseillé de porter des vêtements qui couvrent les parties découvertes du corps comme un tee-shirt ou un pantalon léger… La tête doit aussi être protégée des UV et de la chaleur grâce à un chapeau ou une casquette. Il ne faut pas non plus oublier les yeux qui sont très sensibles à la lumière du soleil, ainsi qu’aux UV. Ces derniers peuvent provoquer des maladies comme la cataracte ou une kératite. Des lunettes de soleil avec filtre anti-UV (norme CE, catégorie 3 ou 4) sont indispensables.

    Utiliser des protections solaires

    Par le terme protection solaire nous entendons tous les produits cosmétiques destinés à être appliqués sur la peau, intégrant des filtres solaires et ayant une activité protectrice anti-UV. Il existe plusieurs galéniques : des laits, des crèmes, des sticks, des huiles …

    Un produit de protection solaire doit obligatoirement :

    • avoir un SPF (Sun Protection Factor, facteur de protection UVB) minimum de 6.
    • assurer une protection UVA minimale équivalente à 1/3 du SPF indiqué sur l’étiquetage.
    • couvrir les UVA les plus longs, ce qui correspond à une longueur d’onde critique minimale de 360 nm.

    Les indices solaires

    Le SPF (Sun Protection Factor) en anglais, appelé FPS (Facteur de Protection Solaire) ou IP (Indice de Protection), représente le pouvoir protecteur mesuré de l’efficacité d’un produit contre les coups de soleil. Cet indice a la même signification dans tous les pays et est calculé grâce à la norme internationale ISO 24444:2010. Il représente le rapport entre le temps requis pour que les UV produisent un coup de soleil avec et sans écran solaire. Par exemple, un IP 15 signifie que théoriquement, il faudra 15 fois plus de temps d’exposition pour attraper un coup de soleil comparativement à une personne qui n’aurait pas mis de crème solaire.

    La protection contre les UV n'est pas directement proportionnelle à la valeur de l'IP, c'est-à-dire que de doubler l’IP ne double pas la protection.

     

    Pour comprendre, le calcul est simple :

    Il existe 4 niveaux de SPF :

    • De 6 à 10 SPF faible
    • De 15 à 25 SPF moyen
    • De 30 à 50 SPF haut
    • + de 50 (50+) SPF très haut

     

    A savoir que le terme écran total n’existe plus car aucun produit solaire ne garantit une protection totale contre les UV.
    Depuis 2006, les SPF très haut : 60, 80 ou plus ont été regroupés par la Commission européenne sous l’indice : “50+”.

    Il faut lutter contre une idée reçue, en ce qui concerne les crèmes solaires, elles ne protègent pas totalement des rayons du soleil. Les produits solaires ont pour objectifs principaux de protéger des coups de soleil et d’éviter que tous les UV A et B n’endommagent trop les différentes couches de la peau. Malgré votre protection solaire certains UV ne pourront pas être arrêtés.

    Les crèmes solaires sont à appliquer sur la peau environ 20 minutes avant exposition puis toutes les 2h. Il est fortement conseillé d’en remettre régulièrement surtout après la baignade.
    La meilleure manière de se protéger du soleil, selon les dermatologues, est de réduire vos périodes d’exposition. Cela vous permettra de préserver votre capital soleil et de réduire les risques de cancer ou vieillissement précoce de la peau.

    En fonction de son type de peau, de son patrimoine génétique et de son lieu d’exposition, il faut ajuster le degré de sa protection solaire.

    Les différents filtres solaire utilisés dans la composition des crèmes solaires

    Leurs applications permettent de créer une protection contre les rayons UV nocifs du soleil.
    Pour atteindre de hauts indices de protections, les fabricants de crème solaire utilisent ce que l'on appelle des filtres solaires. Pour les indices les plus hauts, ces filtres peuvent atteindre jusqu'à 30% de la composition du produit.

    Ces produits sont décriés car même s’ils protègent efficacement des coups de soleil, leur application répétée n’est pas très saine pour la peau comme pour la planète. C’est pourquoi leur utilisation et leurs pourcentages sont très réglementés.

    Il existe deux types de filtres solaires :

    • Les filtres inorganiques ou minéraux comme le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc. Ce sont les seuls filtres solaires acceptés par les labels bio.
      Ce type de filtre reste en surface de l’épiderme pour créer une fine couche protectrice, tel un bouclier, et réfléchir les UV arrivant à la surface de la peau. Ce sont des poudres très fines et blanches, qui ont un haut pouvoir couvrant, une action physique, et qui sont actives dès leur application.
    • Les filtres organiques ou chimiques ou de synthèse sont composés de molécules organiques (souvent oxybenzone, car ils protègent contre les UV A et les UV B). Ils ont pour caractéristique de pénétrer l’épiderme afin d’absorber les UV à la place de la peau. Il faut compter environ 30 minutes après application pour qu’ils soient actifs. Ils sont généralement décriés car suspectés d’être perturbateurs endocriniens et/ou cancérigènes.

    En règle général, dans les produits solaires, plusieurs filtres sont associés afin d’agir contre un large spectre d’UV et d’être efficace contre les UV A et les UV B.

    Quid du dioxyde de titane :
    Les protections solaire minérales ont des inconvénients, elles rendent la peau blanche et sont souvent difficiles à étaler sur la peau, comparativement à des produits solaires conventionnels. Ces contraintes esthétiques pour le consommateur ont amené certains fabricants de crème solaire à utiliser de nouveaux ingrédients comme les nanoparticules de dioxyde de titane. Ce sont de très petites particules de TiO2 de taille comprise entre 1 et 100 nanomètres qui protègent la peau des UV, tout en évitant d’avoir une pellicule blanche sur la peau.
    Remarque : Pour avoir des crèmes transparentes, qui ne se voient pas après étalement, il faut avoir des nanoparticules en dessous de 35 nm.
    Leur avantage majeur est que pour la même quantité de TiO2 sous forme non nano, elles sont plus efficaces. On peut donc mettre moins de TiO2 nano dans une crème pour la même efficacité de protection anti-UV, par la même occasion améliorer l’étalement et l’aspect final sur la peau.

    Cependant, les nanoparticules de TiO2, de par leur petite taille, ne restent pas à la surface de la peau, mais pénètrent la barrière cutané de votre peau et rentre dans l’organisme. Elles peuvent alors se retrouver stocker dans certains organes du corps humains et sont soupçonnés d’être cancérogènes. En règle général, il est fortement conseillé d’éviter d’utiliser des produits contenant des nanoparticules de titane sur des lésions cutanées.

     

    Comment Atelier Populaire vous aide à préserver votre peau du soleil ?

    Vous pouvez vous exfolier la peau avec notre Pavé Scrub | 90g avant de s’exposer au soleil et de réitérer l'opération après plusieurs jours de non exposition. (Pour en savoir plus sur l’exfoliation : https://www.atelierpopulaire.fr/blogs/infos/zoom-exfoliation-de-la-peau-pourquoi-est-ce-important)

    Prenez soin de votre peau après vous être exposé avec un soin après-soleil et hydratez-vous à l'aide d’une crème hydratante et/ ou d’une de nos huiles vierges biologiques.

    Conclusion

    Le soleil est vital pour notre santé physique et psychologique, il est toutefois important d’en profiter sans excès ! Vous avez maintenant toutes les clefs pour choisir la bonne protection solaire adaptée à votre peau et à vos vacances.
    Atelier Populaire vous souhaite un bon été, pourvu qu’il soit beau et chaud !

    Nos sources :

     

    • STIENS, Rita. La vérité sur les cosmétiques. Leducs editions. 2006. 228p
    • MARTINI, Marie Claude, SEILLER, Monique. Actifs et additifs en cosmétique. Galenica. 1992. 422 p.
    • PEYREFITTE Gérard. Biologie de la peau. SIMEP. 1996. 144p